Étude de cas

EPM Business Group

Empresas Públicas de Medellín (EPM) est une entreprise de services publics dont le siège se situe à Medellín, en Colombie, et qui opère en Amérique Centrale, aux États-Unis et en Europe. Les services fournis par ce groupe permettent d’améliorer le quotidien de plus de 13 millions de personnes.

EPM souhaitait profiter du réaménagement de ses bureaux, situés dans un bâtiment emblématique de 15 étages, pour transformer sa culture organisationnelle. L’objectif était de passer d’une structure hiérarchique verticale à une culture favorisant l’amélioration continue et centrée sur l’expérience client. Considérant les 4 000 employés du groupe comme étant sa plus grande force, l’équipe projet a développé un design centré sur l’individu afin d’améliorer le bien-être et les performances de chacun. Le but était de créer des espaces qui encouragent la collaboration et placent l’humain au cœur des pratiques commerciales.

Lieu

Medellín, Colombia

Caractéristiques du projet

Un open space de plus de 460 m² sur 15 étages

« D’une certaine façon, le bâtiment était trop symétrique. Il a fallu le fragmenter… C’est un très grand espace. Mais comment créer un lieu offrant de nouvelles opportunités pour travailler, socialiser et collaborer  ? » Andrea Sanchez, directeur du Studio Sur

Solution

Empresas Públicas de Medellín (EPM) est une entreprise de services publics dont le siège se situe à Medellín, en Colombie, et qui opère en Amérique Centrale, aux États-Unis et en Europe. Les services fournis par ce groupe permettent d’améliorer le quotidien de plus de 13 millions de personnes.

EPM souhaitait profiter du réaménagement de ses bureaux, situés dans un bâtiment emblématique de 15 étages, pour transformer sa culture organisationnelle. L’objectif était de passer d’une structure hiérarchique verticale à une culture favorisant l’amélioration continue et centrée sur l’expérience client. Considérant les 4 000 employés du groupe comme étant sa plus grande force, l’équipe projet a développé un design centré sur l’individu afin d’améliorer le bien-être et les performances de chacun. Le but était de créer des espaces qui encouragent la collaboration et placent l’humain au cœur des pratiques commerciales.

Construit il y a une vingtaine d’années, le bâtiment accueillant près de 4 000 employés n’était pas aménagé pour promouvoir la collaboration, la connectivité et l’adaptabilité.

Les bureaux des responsables étaient éloignés des espaces de travail de leurs collaborateurs, en raison de contraintes physiques liées à la configuration du bâtiment.  Le travail collaboratif se faisait essentiellement lors de réunions formelles planifiées dans des salles prévues à cet effet ou dans des bureaux cloisonnés. L’espace fermé empêchait les collaborateurs de se retrouver et d’échanger, même ceux travaillant dans le même service.

Un changement culturel et un modèle pour l’avenir

Construit il y a une vingtaine d’années, le bâtiment accueillant près de 4 000 employés n’était pas aménagé pour promouvoir la collaboration, la connectivité et l’adaptabilité. Les bureaux des responsables étaient éloignés des espaces de travail de leurs collaborateurs, en raison de contraintes physiques liées à la configuration du bâtiment. Le travail collaboratif se faisait essentiellement lors de réunions formelles planifiées dans des salles prévues à cet effet ou dans des bureaux cloisonnés. L’espace fermé empêchait les collaborateurs de se retrouver et d’échanger, même ceux travaillant dans le même service.

« EPM est passée du stade d’entreprise nationale à celui de multinationale latino-américaine », déclare Horacio Valencia, Responsable du service Design et Architecture. « En réalité, le projet EPM reposait avant tout sur un nouveau modèle de travail, une nouvelle structure organisationnelle. Nous avons réfléchi aux objectifs de ce nouvel espace de travail, qui avaient forcément évolué par rapport à ceux d’il y a 20 ans, et qui devaient désormais refléter la vision d’une multinationale latino-américaine. »

L’équipe Architecture d’EPM a travaillé en étroite collaboration avec l’équipe de recherche de Haworth et du Studio Sur, afin de créer un espace pilote selon ces trois axes :

• Passer d’une culture hiérarchique verticale à une organisation plus efficace, efficiente et créative
• Encourager la collaboration afin de stimuler l’innovation et les résultats
• Comprendre les effets potentiels d’un nouvel espace sur la productivité des employés

À long terme, ces objectifs permettront au groupe EPM d’attirer et de fidéliser de nouveaux talents, de faciliter la prise de décision et d’augmenter la transmission des savoirs. Certains critères ont été mesurés afin d’évaluer comment le bien-être des employés pouvait augmenter leur implication et leurs performances. Le projet consistait également à tirer profit des atouts existants de l’entreprise, à maximiser l’espace dans un effort de durabilité, à préserver la polyvalence des lieux et à réduire les coûts opérationnels.

Un design basé sur la recherche

Le groupe EPM a fait appel à Haworth pour établir des diagnostics et recueillir des données afin d’identifier les problèmes affectant les performances des employés et de l’entreprise en général. Ce travail de recherche constitue le fondement de la philosophie Organic Workspace® de Haworth, pour un espace de travail plus organique. À la fois client et partenaire, l’équipe d’EPM a participé au travail de recherche depuis la phase de diagnostic, afin de comprendre la culture organisationnelle alors en place et de définir la culture souhaitée à l’avenir. Selon Diego Salazar, Responsable de la communication du groupe, « la collaboration a joué un rôle essentiel, dès le début du projet. Cela nous a permis de travailler avec les employés pendant la phase pilote, de les consulter et de prendre en compte leurs avis par rapport aux points clés à améliorer. »