• Lecture de 6 min

Intégrer le design biophilique dans vos espaces de travail

Le design inspiré de la nature est la nouvelle norme

by Kamilia Dzulkifli

Avez-vous remarqué l’importance qu’a toujours eue la nature dans les activités humaines, aujourd’hui plus que jamais ? Lorsque des difficultés apparaissent, c’est vers la nature que nous nous tournons, pour trouver de l’aide ou un sens à nos actions. C’est pour ça que l’on parle beaucoup de la biophilie, ou du design biophilique, de la sérénité et de l’inspiration qu’ils offrent aux personnes qui retournent sur leur lieu de travail après la pandémie de COVID-19.

Mais qu’est-ce qu’un design biophilique ? Et comment le mettre en place dans vos espaces de travail ?   


Vous pouvez insérer un peu de biophilie tout simplement en ajoutant de la verdure ou en utilisant des éléments naturels, le soleil par exemple ou de l’air frais. L’idée du design biophilique n’est pas nouvelle et a été reconnue en 1980 par le biologiste et naturaliste E.O. Wilson, qui a développé un courant de pensée centré sur l’importance de « renouer les liens entre l’humain et la nature ». 

« La biophilie n’est pas un simple instinct, mais un ensemble de règles d’apprentissage qui peuvent être décomposées et analysées individuellement. Les sensations engendrées par ces apprentissages se répartissent au sein d’un spectre émotionnel multiple : de l’attrait à l’aversion, de l’émerveillement à l’indifférence, de la quiétude à l’anxiété guidée par la peur. »

E.O. Wilson

L’Hypothèse biophilique
 

Dans son livre L’hypothèse biophilique paru en 1993, E.O. Wilson déclare que le design biophilique possède une certaine diversité biologique qui n’est pas seulement physique, mais a aussi un effet sur nos sens et nous permet de développer une connexion profonde avec les émotions et le bien-être de chaque personne. Les principes sont tangibles et peuvent être mis en place, à différentes échelles dans différents types d’espaces, intérieurs et extérieurs.

 La priorité de chaque designer est de créer des espaces beaux et fonctionnels à la fois, mais surtout, de donner un sens et une notion à chaque espace.

Espace extérieur – Architecture

Lorsqu’il s’agit d’architecture, et de design de façon générale (en particulier dans les espaces urbains), nous avons un peu perdu de vue la nature. Cela a incité les architectes à réfléchir aux moyens de combiner la nature et les environnements créés par l'homme, en s'attachant à tisser un lien solide entre les deux. Du point de vue de la recherche, nous pouvons nous appuyer sur deux architectes éminents : Frank Lloyd Wright et Antoni Gaudi. Ils ont tous les deux été reconnus pour avoir introduit de façon assez précoce des designs biophiliques dans leurs œuvres.
 

Espace intérieur – Lieu de travail

Alors que nous retournons au bureau, nous avons rapidement constaté à quel point des éléments biophiliques peuvent être importants. Les employeurs sont désireux de repenser et d'améliorer leurs environnements de travail, de faire émerger une nouvelle norme et de créer un modèle post-pandémique qui intègre la biophilie dans les bureaux. De nombreux éléments ont été introduits pour mettre en place la distanciation physique, et pour créer un espace de travail agile. Ces éléments améliorent aussi la santé et le bien-être des employés. En d'autres termes, le design biophilique est une perspective et un élément clé pour les designers et les décideurs dans la création d'un nouveau type d'environnement.  

La mise en place du design biophilique ne nécessite pas nécessairement de grands investissements. Guidée par les 6 principes de l'écologiste social Stefen Kellert, une organisation peut commencer par apporter des changements minimes à un espace, qui, à eux seuls, peuvent avoir un impact positif sur l'environnement et les utilisateurs. Ces principes sont :

1.    Caractéristiques environnementales
2.    Lumière et espace
3.    Formes et contours naturels
4.    Motifs et processus naturels
5.    Relation étroite avec l’environnement
6.    Relations évoluées entre l’homme et la nature

Un bon point de départ pour intégrer la biophilie sur le lieu de travail est d'adopter les trois premiers principes. L'ajout de verdure, une meilleure utilisation de la lumière du jour, l'utilisation de la ventilation naturelle et l'ajout de jeux d'eau dans un espace peuvent contribuer à faire entrer certains des éléments clés de la nature dans le bureau.   

Le nouvel écosystème : Work from Anywhere

Les espaces aménagés avant la pandémie ne sont peut-être plus adaptés pour l’avenir. Téléchargez le compte-rendu de notre Sommet Virtuel pour en savoir plus.

Facile à mettre en œuvre pour les organisations qui préfèrent commencer par une approche simple, le principe des formes naturelles est applicable en recourant simplement à des images de la nature, en introduisant des formes, des couleurs et des motifs inspirés de la nature. Cependant, l’expertise d’un designer permet d’aller plus dans les détails. Grâce à leur expérience et leur connaissance de l’utilisation des espaces et des matériaux, les architectes savent comment adapter les intérieurs avec des éléments, des textures et des couleurs naturels. 

Le design biophilique au service du développement durable

Utiliser des matériaux naturels au travail ne promeut pas seulement un comportement durable sur place, mais a aussi un impact sur l’environnement social. Un contact bénéfique avec la nature joue sur nos émotions et améliore notre santé et bien-être. Cela nous calme et diminue notre stress.  

La responsabilité sociale joue un rôle important dans la conception de l'espace à l'ère numérique, en offrant des possibilités de digitalisation des éléments naturels. Ce qui est la preuve que, même dans notre époque connectée, la nature est plus importante que tout.

Travail du futur - Le design biophilique dans les espaces virtuels

Même pendant la récente pandémie, les designers d’intérieur ont continué à repenser les espaces de travail. De nombreux espaces surréalistes ont pris la place des espaces physiques grâce à la numérisation. Et la nature a trouvé sa place dans ces espaces, réalistes ou pas, mettant encore une fois en avant à quel point elle nous est nécessaire. Les espaces virtuels du Work from Anywhere de Haworth, par exemple, permettent aux visiteurs de visiter des tiers-lieux numériques en accord avec les principes du design biophilique et de la durabilité. Ils sont inspirés par la quintessence de la nature, que ce soit dans la sélection de matériaux naturels pour les intérieurs ou dans le choix de tissus durables (comme Oceanic). L’idée étant d’obtenir des espaces dans lesquels les gens puissent « travailler de la plus belle façon ».  

On voit bien que les modes se succèdent les unes après les autres, mais la nature, elle, a toujours été primordiale. Bien que les tendances n’aient cessé de varier, La Sagrada Familia, le chef-d’œuvre d’Antonio Gaudi, date de 1930 et tout, de son intérieur aux colonnes ressemblant à des arbres submergés à ses magnifiques vitraux colorés baignés de lumière naturelle, s’inspire de la nature. 

Le design biophilique a traversé le temps et continuera à influencer les designers pour les années à venir. Qu’elle soit traitée de façon traditionnelle ou futuriste, la nature restera toujours un pilier de l’humanité. Son influence a toujours été et sera toujours ancrée dans nos vies, et dans nos lieux de vie. C’est pourquoi la biophilie mérite une plus grande reconnaissance. Elle doit être un élément clé des nouvelles normes de design dans les lieux de travail.  

Balises: